Quelles sont les ressources financières d’une entreprise ?

868
ressources financières d'une entreprise
Money and income attraction. Business people working among calculator, cash and magnet. Flat vector illustration for finance, investment, loan, accounting, profit concepts

Les ressources d’une entreprise constituent l’ensemble des moyens employés par la société pour la production et la création des biens et des services. Il s’agit entre autres des ressources humaines, des ressources financières et des ressources tangibles et intangibles. Il sera question ici de parler des ressources financières d’une entreprise. Quelles sont-elles ? Ce qui suit vous en dira plus.

Les sources de financement externes

ressources financières d'une entreprise

Les ressources financières représentent les moyens utilisés pour le financement d’une entreprise. En réalité, la société utilise de nombreuses techniques pour financer ses investissements en fonction de ses stratégies et de son fonctionnement. Ainsi, pour effectuer le financement de leurs projets, les entreprises peuvent employer aussi bien des fonds externes que ceux qui sont internes.

A lire aussi : Comment investir 30 000 euros ?

Les sources de financement externes sont des fonds en provenance des banques et d’autres investisseurs. Vous distinguerez le crédit bancaire, l’augmentation de capital, le financement participatif et les subventions.

Le crédit bancaire et l’augmentation de capital

Que votre projet de société soit une création ou une reprise d’entreprise, vous pourrez recourir à un emprunt bancaire. Ce financement bancaire est très apprécié par les promoteurs d’entreprises. Il existe des échéances de paiement auxquelles les entreprises procèdent au remboursement de leurs dettes.

A découvrir également : Comment bien investir sur eToro ?

En ce qui concerne l’augmentation de capital, il s’agit d’une ressource financière externe, qui permet d’élever le capital social de l’entreprise. Cet apport provient des personnes extérieures à l’entreprise faisant d’elles de nouveaux actionnaires.

Le financement participatif et les subventions

Le financement participatif est une forme de financement externe d’une entreprise qui consiste à associer des investisseurs au projet d’entreprise. Pour ce qui est des subventions, ce sont des aides financières apportées par des organismes publics. Elles aident les porteurs de projet d’entreprise à la création de leur activité.

Les sources de financement internes

Une entreprise peut financer elle-même ses investissements. Il s’agit du financement interne. Les fonds dans ce cas peuvent provenir des fondateurs de l’entreprise ou des économies issues de la gestion de l’activité de la société. Comme sources de financement internes, vous avez : l’apport social et l’autofinancement.

L’apport social peut regrouper les liquidités apportées par les fondateurs de l’entreprise. Ce faisant, le financement demeure interne, mais ces derniers sont doublement actionnaires. L’autofinancement est une ressource financière interne qui traduit la possibilité qu’a une entreprise de financer elle-même la gestion de ses activités. Les fonds de création et d’investissement proviennent des capitaux existants de l’entreprise, de son épargne personnelle, de sa rentabilité, etc.

Une telle solution de financement est assez avantageuse en ce sens que vous n’aurez pas à rembourser un taux d’intérêt en plus du prêt bancaire. Outre cela, en optant pour l’autofinancement, vous aurez une certaine liberté dans la gestion de votre entreprise.

Les stratégies pour optimiser la gestion financière de l’entreprise

Une excellente gestion des ressources financières de votre entreprise est indispensable pour sa pérennisation et sa croissance. En effet, cela participe efficacement à l’atteinte des objectifs de la société. Ainsi, pour optimiser la gestion financière de votre activité, vous devez procéder comme il suit :

  • établir un budget prévisionnel pour votre entreprise ;
  • recouvrer les factures impayées ;
  • réviser les prix des produits/services.

À cela s’ajoute le suivi régulier de votre trésorerie.

Établissement d’un budget prévisionnel pour l’entreprise

Le premier élément indispensable pour la bonne gestion financière d’une entreprise est l’élaboration d’un budget prévisionnel de son activité. En effet, ce document vous permettra d’avoir une idée des dépenses fixes et des dépenses variables de la société. Aussi, cela permet d’énoncer clairement les stratégies marketing requises pour la bonne marche de vos activités.

Recouvrement des factures impayées

Vous devez recouvrer les factures impayées. Cela se fait grâce à une analyse des créances de vos clients et de vos propres encours. En procédant ainsi, vous trouverez des solutions pour inciter votre clientèle au paiement de ses dettes.

Révision des prix des produits/services

Une entreprise ayant une bonne gestion financière doit revoir constamment les prix de ses produits et services. Il peut être question d’une baisse de prix ou d’une augmentation de prix. Cela dépendra des réalités du marché et surtout de l’offre concurrentielle.

Il convient de retenir qu’il existe deux grandes familles de ressources financières pour une entreprise. Notamment le financement externe (emprunt bancaire, subventions, etc.) et le financement interne (autofinancement). Chacun des modes de financement présente des avantages et inconvénients. Toutefois, la bonne exploitation des ressources financières de votre société dépendra de vos stratégies de gestion. N’hésitez pas à considérer les pratiques exposées ci-dessus pour avoir une performance financière plus optimisée.

Les avantages et les inconvénients des différentes sources de financement

Les sources de financement d’une entreprise sont multiples et peuvent être externes ou internes. Les avantages et les inconvénients varient en fonction de la nature du mode de financement mis en place par l’entreprise.

Le financement externe regroupe tous les modes de financement qui proviennent des organismes situés à l’extérieur de votre société. Ces modes se déclinent sous plusieurs formules : emprunts bancaires, crédits fournisseurs, subventions d’État, capital-risque

L’avantage principal du recours aux sources externes tient dans la possibilité pour une entreprise d’accéder rapidement à des fonds importants pour mener ses activités. Leur utilisation peut s’avérer complexe, notamment lorsqu’il s’agit d’un prêt bancaire, car il faudra bien négocier le taux afin que cela ne pèse pas sur vos charges financières futures. Aussi, avec ces sources externes, vous devrez impérativement respecter certains schémas planifiés dès le départ afin de rendre un bilan favorable à vos investisseurs/vos bailleurs.

Pour ce qui est du financement interne, l’entreprise s’appuie sur sa propre trésorerie pour assurer son développement. L’autofinancement et les apports personnels des associés sont souvent considérés comme la forme idéale du fait qu’elle donne plus de disponibilité. Cette solution reste très souple, moins coûteuse et surtout elle permet plus facilement de planifier ses investissements.

Cette forme de financement présente l’avantage d’être peu coûteuse et ne nécessite pas de dépendre des organismes tiers. Toutefois, elle peut conduire à une limitation des ambitions de développement en raison du manque de fonds disponibles. Elle est donc particulièrement adaptée pour les entreprises offrant un service ou un produit qui a déjà fait ses preuves sur le marché.

Il faut donc bien étudier les sources de financement possibles afin de choisir la formule la mieux adaptée à leurs besoins et à leur capacité financière actuelle. Ce choix doit être guidé par une analyse approfondie et objective des avantages et des inconvénients inhérents à chaque type de financement afin que votre entreprise puisse travailler dans les meilleures conditions possibles et atteindre ainsi son objectif principal : prospérer dans sa niche !

Comment évaluer les besoins financiers de l’entreprise et choisir les sources de financement les plus adaptées

Le choix de la source de financement doit être déterminé non seulement par les besoins actuels ou futurs, mais aussi par les risques financiers impliqués dans chacune des options. Une mauvaise évaluation des risques peut conduire à une situation difficile pour l’entreprise.

Avant d’envisager toute source de financement, vous devez analyser l’entreprise. Pour ce faire, vous devez prendre en compte la concurrence, sa croissance et ses perspectives d’évolution qui sont autant de critères qui permettent d’estimer les investissements nécessaires.

Il faut ensuite se pencher sur la phase cruciale du business plan : cette étape va consister à lister toutes les dépenses prévisionnelles (investissements matériels et immatériels) ainsi que toutes les recettes attendues (chiffre d’affaires).

Si vous avez besoin du soutien financier externe, il faut bien se munir des éléments importants comme votre business plan ainsi que vos dernières performances économiques afin de rassurer votre banquier/investisseur potentiel. Pensez aussi à mettre en avant vos atouts tels que l’expérience dirigeante ou encore votre savoir-faire technique.

Une fois ces éléments analysés, vous pouvez alors choisir la source de financement qui conviendra le mieux aux besoins spécifiques et aux capacités financières actuelles et futures ; cette analyse ne doit pas se limiter au seul coût apparent du financement proposé car cela pourrait entraîner une erreur de choix.

Vous devez prendre en compte les conditions de financement. Ces conditions peuvent inclure des clauses restrictives, telles que l’exigence d’une garantie personnelle, la possibilité pour le prêteur de modifier unilatéralement les termes du contrat ou encore l’imposition de restrictions sur certaines actions clés dans votre entreprise. Les entreprises doivent être vigilantes quant à ces éléments et prévoir les conséquences potentielles avant toute décision finale.

Le choix des sources de financement est crucial pour la réussite économique future d’une entreprise : il doit tenir compte des besoins financiers réels ainsi que des risques financiers impliqués dans chacune des options envisagées. L’évaluation approfondie est donc essentielle pour choisir avec succès la source idoine tout en évitant toutes sorties imprudentes qui seraient synonymes, au fil du temps, d’un désastre financier !