Quels programmes d’aide de Pôle Emploi choisir ?

1395

En situation de chômage, créer une entreprise est souvent une excellente option. Mais là encore, la création et le développement d’une nouvelle entreprise nécessitent des compétences et de l’investissement. Pôle Emploi a donc mis en place plusieurs programmes d’aides pour accompagner les nouveaux entrepreneurs.

L’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ACRE)

Il s’agit là du principal d’aide pour les jeunes créateurs d’entreprises.

A voir aussi : Comment devenir un pizzaiolo professionnel ?

Qu’est-ce que l’ACRE ?

L’ACRE est une aide destinée aux porteurs de projets. Elle permet aux créateurs d’entreprise de recevoir de façon anticipée une partie (45 %) de leurs droits restant pour l’allocation chômage. Cette somme est versée en deux tranches sous forme de « capital de droits » afin de faciliter l’évolution de la nouvelle entreprise.

Qui peut en bénéficier ?

L’Aide à la Reprise ou à la Création d’entreprise est destinée aux personnes ayant un projet convaincant. Pour de bénéficier de l’ACRE, les prétendants ne doivent plus figurer sur la liste des demandeurs d’emploi. Vous devez aussi créer ou reprendre une entreprise après votre inscription à Pôle Emploi.

A lire en complément : Les bénéfices du télétravail pour les entreprises : une nouvelle approche pour la productivité et la satisfaction des employés

Quelles sont les démarches administratives pour obtenir l’ACRE ?

Pour les démarches administratives, il faut se rapprocher de l’agence de Pôle Emploi à laquelle vous êtes rattachés. Vous recevez un formulaire que vous remplirez en fournissant des informations correctes. Plusieurs documents devront être joints à ce formulaire pour constituer votre dossier. Il s’agit principalement d’un extrait K-bis ou d’un certificat d’immatriculation. A défaut de disposer de ces pièces, vous pouvez remettre une copie du procès-verbal d’assemblée générale.

L’Aide au Retour à l’Emploi (ARE)

Il s’agit du deuxième programme d’aide pour la création d’entreprise garanti par Pôle Emploi.

Qu’est-ce que l’ARE ?

Les premières années des entreprises sont pour le moins tumultueuses. Les entrepreneurs gagnent souvent moins pour pouvoir faire face aux différentes charges de fonctionnement et d’investissement. L’Aide au Retour à l’Emploi vient à point nommé pour permettre à ces néo entrepreneurs de subvenir à leurs besoins le temps d’amorçage de leurs entreprises. À travers elles, un créateur ou un repreneur d’entreprise pourrait demander un maintien de ces allocations chômage.

Qui peut bénéficier de l’ARE ?

Les bénéficiaires doivent figurer sur la liste relative aux personnes recherchant du travail. De plus, les revenus de l’entreprise doivent être en dessous du seuil exigé. Vous devrez également renoncer au versement du « capital de droit ». En plus, vous devez exercer votre nouvelle activité pour une période d’au moins six mois après la rupture de votre contrat de travail.

Quelles sont les démarches administratives pour obtenir l’ARE ?

Après que vous ayez crée votre entreprise, il vous suffira d’envoyer une preuve de vos activités à Pôle Emploi. Pour que votre demande aboutisse, vous devez absolument inscrire votre entreprise au Centre de Formalités des Entreprises (CFE). Dans votre déclaration, vous devez mentionner votre chiffre d’affaires ainsi que le nombre d’heures de travail effectué par mois.

Que faut-il choisir entre l’ARCRE et l’ARE ?

L’ARE est recommandé pour les personnes ayant un projet qui nécessite plus de temps avant de générer un ROI suffisant. C’est aussi l’aide idéal pour ceux qui ont une activité qui peine à décoller. Si vous êtes un prestataire de service, l’Aide au Retour à l’Emploi vous serait plus utile. Notez que dans le cadre de l’ACRE, la somme perçue est destinée à la trésorerie de votre nouvelle entreprise. Le cas échéant, vous n’avez plus droit à des allocations mensuelles. Cette option est bien si votre activité vous permet de vivre décemment. Dans le cas contraire, vous ferez face à plusieurs difficultés.

Peut-on cumuler les aides de Pôle Emploi pour création d’entreprise ?

Il est quasiment impossible de cumuler l’ARE et l’ACRE. Au cours de l’analyse d’une demande, Pôle Emploi s’assure que ceux qui souscrivent pour l’ARE, ne bénéficient pas encore de l’ACRE (et vice-versa). Cependant, on peut cumuler l’ACRE avec le Nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d’entreprise (NACRE). Cette aide comprend un accompagnement complet durant une période inférieure à trois ans.

Des experts seront à votre disposition pour les démarches administratives nécessaires à la création d’une entreprise. Vous bénéficierez également d’une aide pour l’étude de la faisabilité de votre projet, etc. En cas de difficultés financières au début de vos activités, une assistance permanente vous sera accordée.

 

Les critères d’éligibilité pour bénéficier de ces aides

Les critères d’éligibilité varient selon le type d’aide demandée. Pour bénéficier de l’ARE, il vous faudra avoir travaillé au moins 88 jours au cours des 28 derniers mois précédant votre inscription à Pôle Emploi. Le nombre de jours travaillés peut cependant être différent si vous avez plus de 53 ans.

La création ou la reprise d’une entreprise est également soumise à des critères stricts pour recevoir l’aide NACRE. Vous devez notamment présenter un projet viable et réaliste dans un secteur porteur, et faire preuve de compétences entrepreneuriales solides.

Au-delà des critères d’éligibilité officiels, chaque projet sera étudié individuellement par les conseillers de Pôle Emploi afin de déterminer s’il est susceptible ou non de bénéficier des aides proposées. Les demandeurs devront prouver leur capacité à créer une activité économique pérenne tout en justifiant leurs besoins financiers.

Cumuler les différentes aides n’est pas toujours possible. En effet, certains dispositifs sont exclusifs et ne peuvent pas être combinés avec une autre aide du même type (par exemple : aide ARCE/ARE). Pensez à bien consulter Pôle Emploi pour connaître toutes les conditions nécessaires pour obtenir ces soutiens précieux lorsque vous souhaitez entreprendre votre propre entreprise.

Les démarches à suivre pour faire une demande d’aide à Pôle Emploi

Une fois que vous avez déterminé les aides auxquelles vous pouvez prétendre, pensez à bien noter qu’une fois la demande envoyée, cela peut prendre quelques semaines avant que l’on ne revienne vers vous avec une réponse positive ou négative quant au statut légal et financier de votre entreprise. En cas d’acceptation, vous serez accompagné par Pôle Emploi tout au long du processus de création et pourrez recevoir des conseils personnalisés en matière de gestion financière et administrative.

Les programmes d’aide proposés par Pôle Emploi sont une solution précieuse pour aider les demandeurs d’emploi à créer leur propre entreprise. Pensez à bien comprendre les critères d’éligibilité ainsi que les démarches à suivre pour obtenir ces aides financières indispensables au succès de votre projet entrepreneurial.